Torii Miyajima Hiroshima

Avis à tous les voyageurs qui se rendront à Miyajima, cet été : des travaux de restauration vont avoir lieu sur le célèbre torii vermillon.

En effet, ce dernier sera en réfection à partir de juin prochain et sera bâché, à compter du 20 juillet. La fin des travaux n’est, à ce jour, pas encore annoncée et ne pourra être déterminée qu’après des vérifications poussées.

Cependant, vous pourrez encore voir le torii, pendant le Kangen-sai qui aura lieu le 19 juillet 2019. C’est aujourd’hui l’un des trois principaux festivals sur l’eau du Japon.

Caractéristiques du torii de Miyajima

Cet édifice de bois rouge vermillon représente un portail shinto. Il symbolise la frontière entre le monde profane et le monde sacré. D’ailleurs, l’île de Miyajima était autrefois considérée comme une divinité dans son entier. Ce torii marque l’entrée du Sanctuaire d’Itsukushima.

Le torii n’est pas enfoncé dans le sable, mais tient grâce à son propre poids. En premier lieu, la structure repose sur 6 pieds, dont 4 de support, pour plus de stabilité. Ensuite, la poutre supérieure est remplie de galets et pèse près de 7 tonnes. Enfin, la liaison entre toit et piliers possède une construction telle qu’elle absorbe naturellement les mouvements liés aux éléments naturels.

Que visiter à la place ?

Même si le torii est bâché, le sanctuaire Itsukushima, dédié à la déesse gardienne des mers, reste ouvert à la visite. Il  a pour particularité d’être en partie construit sur la mer. L’UNESCO l’a d’ailleurs classé sur la liste de son Patrimoine mondial. Ce vaste complexe sur pilotis est construit à l’origine pour que les roturiers puissent visiter l’île sans entamer sa pureté.

Il ne faut pas manquer, non plus, l’un des plus prestigieux temple shingon : le Daisho-In. Situé entre le sanctuaire Itsukushima et le Mont Misen, il offre une vue époustouflante sur la mer.

Vous pourrez trouver encore plus de détails, dans notre présentation de l’île de Miyajima.