Zone alerte Volcan Owakudani

Le 19 mai, les volcanologues du Japan Meteorological Agency (JMA) ont pris la décision d’élever le niveau d’alerte volcanique de 1 à 2 pour le volcan Owakudani à Hakone.

Le téléphérique de Hakone suspendu

Suite au relèvement du niveau d’alerte, la ville de Hakone a instauré une zone de restriction à Owakudani. Par conséquent, elle a décidé d’interrompre la circulation du téléphérique. Toute la ligne, reliant Sounzan à Togendai est interrompue jusqu’à la baisse du niveau d’alerte au niveau 1.

Des bus de remplacement circulent entre les stations Sounzan, Ubako et Togendai, entre 9h et 17h, à environ 15 – 20 minutes d’intervalle. Aucun arrêt est marqué à la station  Owakudani car le périmètre est interdit d’accès.
Cette alerte est limitée à la région d’Owakudani et non à la totalité de la région de Hakone.

La société Odakyu Electric Railway continue à vendre les Hakone Freepass. Ainsi, les personnes possédant déjà ce billet peuvent monter à bord des bus de remplacement, sans supplément. Il en est de même pour les personnes possédant le “Hakone Kamakura Pass”ou le “Fuji Hakone Pass”. Enfin, pour les personnes ne possédant pas de Hakone Freepass, il leur est possible de prendre les bus de remplacement au même tarif que le téléphérique.

Vous pouvez consulter le trafic en temps réel des transports à Hakone : https://www.hakonenavi.jp/international/en/status_information?noredirect=en_US

Un rappel des événements de 2015

La situation actuelle n’est pas sans rappeler celle de 2015. En effet, les autorités avaient déjà fermé Owakudani, de mai 2015 à juillet 2016. Plus qu’un départ d’éruption, elles craignent la survenue d’explosions hydrothermales. Ces dernières peuvent survenir précipitamment et projettent boue chaude et acide, ainsi que des blocs de toutes tailles.

Cependant, les experts caractérisent la nouvelle sismicité actuelle comme, essentiellement superficielle. En effet, elle se localise, à moins de 3 km de la surface, dans le même secteur qu’en 2015, à savoir près du lac Ashi.

La situation est, évidemment, suivie de près par le JMA. Pour mémoire, l’alerte de 2015 avait grimpé jusqu’au niveau 3. Pendant toute cette période, les touristes pouvaient toujours visiter la région, sans soucis, et admirer la magnifique vue sur le Mont Fuji. La situation s’était progressivement calmée. Espérons que cela soit la même chose cette fois.