Le Mont Fuji (富士山 Fujisan), est la plus haute montagne du Japon, culminant à 3 776 m. Ce cône volcanique parfait domine la région du parc national de Fuji-Hakone-Izu et la région a récemment été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Dans la culture japonaise, la montagne est un thème mythique et fondamental dans l’art, la musique et la littérature. Le Mont Fuji est l’une des «trois montagnes saintes» du Japon, avec le mont Tate et le mont Haku. Il a été ajouté à la Liste du patrimoine mondial en juin 2013, non pas comme un site naturel mais comme site du patrimoine culturel, car dans la description de l’UNESCO, le mont Fuji a «inspiré des artistes et des poètes et fait l’objet de pèlerinage depuis des siècles».

Il est possible d’en faire l’ascension en période estivale. Pour beaucoup de Japonais, la montagne ayant une signification religieuse, ils sont fiers d’entreprendre celle-ci, même si elle est assez pénible au sommet, et la vivent comme une sorte de pèlerinage.

Le cône volcanique finement formé, recouvert de neige pendant la majeure partie de l’année, est une vue imprenable. Visible par des avions arrivant ou partant de Tokyo, et même de l’espace, il ressemble plus à une œuvre d’art artificielle que le travail de la nature.

GÉOGRAPHIE :
Le Mt Fuji est un volcan actif, du type stratovolcanique classique (comme Krakatoa (Indonésie) et le Vésuve (Italie)). Cela signifie qu’il a été formé par des couches successives de lave éclatée, créant une forme remarquablement symétrique et cohérente. Sa dernière grande éruption a eu lieu en 1707-08.
Le mont Fuji se trouve à environ 100 kilomètres au sud-ouest de Tokyo, et on peut le voir depuis les gratte-ciel de la ville une journée claire.
La montagne fait partie du parc national Fuji-Hakone-Izu et est entourée des soi-disant « Cinq lacs »: le lac Kawaguchi, le lac Yamanaka, le lac Sai, le lac de Motosu et le lac Shoji. Un sixième lac est également à découvrir : le Lac Ashi. Tous offrent d’excellentes vues sur le Mont Fuji.

Astuces :
Mont Fuji depuis le train (Tokaido Shinkansen)
Lorsque vous voyagez sur le Shinkansen de Tokyo vers Osaka, tentez de vous asseoir sur le côté droit pour une vue impressionnante sur le Mont Fuji, à environ 45min après le départ de Tokyo.

ASCENSION DU MONT FUJI :

L’ascension de la montagne n’est possible qu’en juillet et en août, lorsque le pic est exempt de neige. L’expérience est fortement recommandée!
Profitez de notre excursion de 2 jours au Mont Fuji, avec un guide anglophone et un guide de montagne pour effectuer cette ascension en toute sérénité.

Comme le dit l’adage japonais : « Tu serais un fou de ne pas monter le mont Fuji une fois et un imbécile de le grimper deux fois ». Il est habituel de grimper la montagne la nuit pour atteindre le sommet à temps pour voir le soleil levant, le symbole de la nation japonaise.

Des vêtements de randonnée et une certaine quantité d’équipement sont requis, même à la mi-été, car la température au sommet est souvent inférieure à 15 ° C. Comme on peut le voir sur les photos, les pentes les plus hautes de la montagne sont faîtes de roches volcaniques nues, sans végétation. La seule protection et refuge contre les intempéries est assurée par des cabanes de montagne.

Le mont Fuji est divisé en dix «stations» avec la première station au pied de la montagne et la dixième station au sommet. Les routes pavées vont jusqu’à la cinquième station, à mi-hauteur de la montagne. Il existe quatre stations n°5 sur les différents côtés de la montagne, d’où la plupart des gens commencent leur ascension:

Les différents sentiers :

Le sentier Yoshida commence à partir de la 5ème station de Fuji Subaru Line (altitude environ 2 300 m) et monte le côté nord de la montagne. Montée 5-7 heures, et il existe des sentiers distincts pour l’ascension et la descente. Le lever du soleil se déroule de ce côté de la montagne.

Le sentier Subashiri commence à partir de la 5ème station de Subashiri (altitude environ 2.000 m) et grimpe sur le côté est, jusqu’à ce qu’il rejoigne le sentier de Yoshida autour de la 8ème station. Montée 5-8 heures.

Le sentier de Gotemba va de la 5ème gare de Gotemba, qui, à 1400 m, est la 5ème station la plus basse, ce qui rend l’ascension plus longue (7 à 10 heures) dans le flanc sud-ouest de la montagne.

Le sentier Fujinomiya prend la montagne du sud, à partir de la 5ème station de Fujinomiya à environ 2.400 m. L’ascension est l’itinéraire le plus court : environ 4-7 heures. Il s’agit de la seule route qui n’est pas divisée en sentiers ascendants et descendants séparés, ce qui peut entraîner une congestion pendant les jours difficiles de la saison d’escalade.

ACCÈS :
– Hakone (27 km au sud-est) peut être atteint par le train Shinkansen de Tokyo à la gare d’Odawara puis par le train local (Hakone Tozan ou Odakyu) ou le bus.
Grâce au Hakone Free Pass, empruntez la ligne directe Odakyu de Hakone-Yumoto à la station de Shinjuku. (Environ 1h10min)

– Kawaguchiko (15 km au nord) peut être atteint en train de Tokyo à Otsuki, puis par le chemin de fer « Fujikyu » privé (environ 2h30min). Fait intéressant, le JR Kanto Area Pass (non disponible à l’extérieur du Japon) peut être utilisé sur la ligne Fujikyu.
Mt Fuji on our Google map