Fukuoka est la plus grande ville de l’île de Kyushu, au sud du Japon et l’une des dix villes les plus peuplées du Japon, en faisant un bon point de départ pour les personnes visitant le Japon pour la première fois. Elle figure régulièrement dans les premières places des villes asiatiques où il fait bon vivre.

La ville actuelle de Fukuoka est née de la fusion en 1889 de la ville portuaire et commerçante de Hakata et de la ville seigneuriale de Fukuoka, organisée autour du château. Un des quartiers principaux et la gare centrale de la ville ont d’ailleurs gardé le nom de Hakata. C’est d’ailleurs dans ce quartier qu’il fait bon séjourner à Fukuoka, de par sa proximité avec l’aéroport, et les transports en commun nombreux desservant ce quartier. Avec ses 2000 ans d’histoire commune avec l’Asie, et notamment la Corée et la Chine, Fukuoka a toujours été une porte d’entrée des cultures occidentales et asiatiques.  Elle a su préservé ses héritages tant culturel qu’historique.

Le métro relie les différents sites touristiques de la ville, permettant de se déplacer rapidement entre les quartiers de Hakata, Tenjin, Meinohama et Nishijin (où vous trouverez la Fukuoka Tower ainsi que le terrain de baseball de l’équipe des Softbank Hawks, le « Fukuoka Yahoo! Dome ») mais aussi l’aéroport international de Fukuoka.

A la gare principale de Hakata, le Kyushu Shinkansen (train à grande vitesse) rejoint le Sanyo Shinkansen, permettant de relier Kagoshima, l’extrémité sud de Kyushu, avec Osaka.

HISTOIRE :

Par sa situation géographique, la ville de Fukuoka a été pendant des siècles une ville portuaire majeure, car elle est plus proche de Seoul, en Corée du Sud que de Tokyo ! Elle fut d’ailleurs choisie comme point d’arrivée par les Mongols au 13ème siècle lors de leur invasion.

À VOIR : 

Si vous avez envie de connaitre les joies trépidantes d’une grande ville tout en profitant d’un environnement calme propice à la relaxation, Fukuoka est la bonne destination. Porte d’entrées des cultures continentales, elle offre aux visiteurs une grande variété de visites. Sa gastronomie, ses montagnes, ses Onsens (source chaude naturelle), et son bord de mer sont à découvrir sans attendre.

« Yatai » : les stands de nourriture qui proposent des plats simples à manger sur place, en plein-air que l’on peut facilement comparé à des  »food-truck » et qui pullulent dans les rues en fin d’après-midi et en début de soirée, notamment dans les quartiers de Nakagawa et Tenjin.

La Fukuoka Tower, une tour de 234 mètres de haut offrant une vue panoramique à couper le souffle et le parc aquatique futuriste de Momochi.

Les ruines du château de Fukuoka.

Le temple Kushida, où a lieu le festival annuel Hakata Gion Yamakasa.

GASTRONOMIE : 

Hakata ramen (soupe de nouilles chinoises au porc) ou les oden (légumes et pâtés de poisson cuits au bouillon).

FESTIVALS :

Hakata Gion Yamakasa, du 1er au 15 juillet (festival annuel).

ACCÈS :

Depuis Tokyo :
En train : la ligne JR Tokaido-Sanyo Shinkansen permet d’atteindre la gare de Hakata en 4h50 (935km).
En avion : un vol intérieur relie l’aéroport de Haneda et l’aéroport de Fukuoka.

Depuis Osaka :
En train, depuis Osaka (gare de Shin-Osaka), vous rejoindrez la gare de Hakata en 2h20.
En avion : un vol intérieur depuis l’aéroport d’Itami jusqu’à l’aéroport de Fukuoka.