Ise est située dans la partie la plus à l’est de la région du Kansai, dans la préfecture de Mie et dominant la baie d’Ise. La ville abrite le Grand Sanctuaire d’Ise qui est considéré comme le sanctuaire le plus sacré de tout le Japon. La ville compte plus d’une centaine de temples.

À VOIR :

Le Grand Sanctuaire d’Ise
Construit au 5ème siècle, le Grand Sanctuaire d’Ise est dédié à la divinité solaire Amaterasu, considérée être la mère de la famille impériale. C’est en fait un ensemble complexe de sanctuaires, dont les principaux sont Naiku étant le plus vénéré et Geku. Le sanctuaire a la particularité d’être refait à neuf tous les vingt ans pour être purifié. En 2013, Naiku a été refait pour la 62ème fois depuis sa fondation en 690.
Proche du sanctuaire Naiku se trouve le pont Uji, la rue Oharai-machi et Okage-yokocho, une reconstitution des quartiers commerciaux de l’époque d’Edo et de Meiji. Le long des rues se trouvent des boutiques et restaurants établis de longue date.
(accès : Geku, 7 minutes à pied de la gare Ise-shi)
(accès : Naiku, 15 minutes à pied de la gare Uiji-Yamada)
Site Internet Ise Jingu

Le musée Okage-za sur la mythologie japonaise.

La maison Sengu
Cette maison traditionnelle présente et explique le processus de Sengu, selon lequel les sanctuaires de Naiku et Geku sont démontés et construits avec des matériaux nouveaux sur un site adjacent au précédent.

Meoto Iwa
Meoto Iwa sont deux rochers sortant de la surface de la mer, près du Grand Sanctuaire, reliés par une grosse corde en paille de riz. Ils sont considérés comme le symbole sacré de l’union de l’homme et de la femme par le mariage. La corde qui pèse plus d’une tonne, doit être remplacée plusieurs fois par an, à l’occasion d’une cérémonie particulière. Le plus gros rocher, considéré comme mâle, porte un petit torii (porte d’entrée dans l’enceinte des sanctuaires) au sommet.

Le meilleur moment pour admirer les rochers est à l’aube pendant l’été, quand le soleil apparaît entre les deux rochers. Le Mont Fuji se voit au loin les jours de beau temps.

La culture de perles
Les perles ont été cultivées ici depuis des siècles : Mikomoto Koukichi a développé sa célèbre perle (marque Mikimoto déposée), dans le village de Toba. D’ici vous pouvez visiter le musée commémoratif de la perle. Vous pouvez également voir des femmes plonger (les plongeuses Ama) pour collecter des perles. Elles utilisent  la même méthode depuis plus de 2000 ans.

ACCÈS : 

Depuis Nagoya : en train, durée 1h50

Depuis Osaka : en train, durée 2 heures.