La région du Kanto s’étend de Tokyo vers Yokohama puis Kamakura au sud, et Nikko au nord. La région métropolitaine de Tokyo est une méga-ville, avec environ 35 millions d’habitants. La capitale représente la force motrice de l’économie japonaise et des tendances culturelles rapidement changeantes.
Cependant, au nord se trouve Nikko, avec le complexe du sanctuaire de Toshogu, un lieu serein et reposant, niché dans les collines et dans les bois. Le premier temple de Nikko a été fondé il y a plus de 1200 ans le long des rives de la rivière Daiya. Cependant, en 1616, le Shogun Tokugawa Ieyasu mourant a fait savoir que son dernier souhait était pour ses successeurs de « Construire un petit sanctuaire dans Nikkō et [de l’]engager comme Dieu ».L’endroit est ainsi devenu le foyer des mausolées des Tokugawa Shoguns, qui figurent sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.
Et au sud de la région du Kanto, les plages de Kamakura sont non seulement connues pour le surf mais sont aussi très appréciées des Tokyoïtes qui vont y passer le week-end en période estivale. Les 5 grands temples célèbres de Kamakura font aussi doucement glisser le promeneur vers le 12ième siècle, en pleine période de Kamakura. L’attraction la plus célèbre est le Daibutsu: Grand Bouddha en bronze de 13.5 m de haut, pesant 124 tonnes et datant de 1252, encadré par le temple Kotoku-in. Elle est le symbole de la ville.

  • Tokyo
  • Yokohama
  • Kamakura
  • Nikko