Miyajima, de son vrai nom Itsukushima, est l’un des joyaux du Japon, et certainement l’une de ses plus belles villes où passer une nuit. Proche d’Hiroshima, la beauté sereine de l’île Miyajima en fait une étape complémentaire de la visite de cette ville chargée d’histoire : Miyajima est l’une des destinations les plus populaires parmi les touristes nippons.

Miyajima a toujours été considérée comme un lieu sacré dans l’histoire japonaise. En 806 après JC, le moine Kōbō Daishi monta sur le mont Misen et a établi la montagne comme un site ascétique pour la secte bouddhiste Shingon. Dans les années qui ont suivi, les temples bouddhistes de l’île et les sanctuaires shinto ont maintenu une relation étroite. Dans le passé, les femmes n’étaient pas autorisées sur l’île et les personnes âgées étaient expédiées ailleurs pour mourir, de sorte que la pureté rituelle du site ne soit pas entamée.

Miyajima est un endroit romantique, où il fait bon vivre et passer la nuit afin de découvrir tous les charmes de l’un des ryokan de l’île. Il y a de nombreux touristes le jour, mais le soir, la ville devient beaucoup plus calme et paisible, c’est agréable de se promener en Yukata (kimono de coton mis à disposition par les ryokan). Les cerfs sauvages sur l’île sont habitués aux gens et confère à Miyajima une image de totale fusion entre la nature et les habitants. Dans la journée, les cerfs se promènent dans les mêmes sites que les touristes, et le soir, ils dorment le long des sentiers pédestres.

À VOIR :

Miyajima est célèbre pour sa gigantesque porte torii, qui à marée haute semble flotter au-dessus de l’eau. La vue est classée parmi les trois meilleures vues du Japon.

Le sanctuaire d’Itsukushima, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, est un vaste complexe de salles et de sentiers sur des échasses, construit à l’origine pour que les roturiers puissent visiter sans entamer la pureté de l’île avec leurs empreintes de pas. Des mariages sont parfois organisés au sanctuaire, mais cela n’empêche pas les visiteurs, et la danse cérémoniale du prêtre est une vue mémorable.

Vous pouvez également monter sur le mont Misen par le téléphérique ou à pied le long d’un chemin de randonnée. Du sommet de la montagne, vous pourrez profiter d’un observatoire naturel sur les nombreuses îles de la mer intérieur de Seto.

Le hall en bois Sejokaku.

Vaut le détour :
Sur l’île de Miyajima, il ne faut pas manquer la visite de l’un des plus prestigieux temple shingon : le Daisho-In.
Situé entre le sanctuaire Itsukushima et le Mt Misen, la vue offerte sur le torii et la mer est époustouflante. L’atmosphère y est très mystérieuse, de par ses petites statuettes au bonnet coloré et ses passages souterrains dans lesquels on admire différentes reproductions de Bouddha. Toucher les sutra longeant les allées de ce temple porterait extrêmement chance.

ACCÈS :
Depuis la gare JR Hiroshima jusqu’à Miyajimaguchi en train JR Sanyo : 25 min
Ferry depuis Miyajimaguchi vers Miyajima : 10 min (ferry Jr gratuit avec le Japan Rail Pass)