Avec une population de 2.5 millions d’habitants, Osaka est la troisième plus large et la seconde plus importante ville du Japon. Elle a toujours été essentielle économiquement pour la région du Kansai, elle est le centre industriel et commercial de l’Ouest du pays nippon. Depuis 1970 et l’Exposition Universelle, Osaka a acquis une position mondiale concrétisée par l’inauguration de l’aéroport international Kansai KIX en 1994 sur une île artificielle au large de la ville.

Ville ancienne de par ses canaux, ville contemporaine de par son centre émergent des attractions citadines les plus avant-gardistes, ainsi que ville fière de sa réputation kuidaore (le délice épicurien de jouir sans limites des plaisirs de la table). Venez déguster la cuisine locale comme le yaki-niku (des tranches de viande grillées et assaisonnées), le fugu-nabe (un ragoût de poisson-globe), du kushi-katsu (des brochettes de porc et d’oignons frits), et les très célèbres tako-yaki (des boulettes cuites au four et farcies d’un morceau de poulpe au court-bouillon).

Les villes historiques de Kyoto, Kobe, Himeji et Nara sont proches d’Osaka, et facilement accessibles en train. On peut séjourner à Osaka et rayonner en étoile depuis cette ville vers d’autres sites majeurs du Japon.

Histoire

Jadis, Osaka se nommait Naniwa. Avant la période de Nara, lorsque la capitale changeait au rythme des règnes de chaque Empereur, Naniwa fût Capitale du Japon, la toute première à s’établir.

Au 16ième siècle, Toyotomi Hideyoshi avait choisi Osaka comme ville pour construire son tout premier Château. La ville devînt un centre économique des plus prospères. Elle aurait pû devenir une véritable capitale si Tokugawa Ieyasu avait continué le travail de son prédécesseur Hideyoshi après sa mort. Mais il lui a préféré Edo, aujourd’hui connue sous le nom de Tokyo.

Pendant la période Meiji, les entrepreneurs d’Osaka prirent le pouvoir sur les développements industriels. Osaka était, dès lors, un port par lequel s’effectuaient les échanges avec la Chine et la Corée, bien avant les ports de Yokohama et Kobe.  Presque rasée pendant la 2nd Guerre Mondiale, Osaka a perdu de son faste passé, même le Château est une reconstruction moderne en béton. Il n’en reste pas moins qu’Osaka reste une place de choix pour celui qui veut bien manger, sortir et boire. C’est la nuit que cette ville se révèle, s’illuminant de milles néons et invitant le chaland à remplir les ‘’patchinkos’’ (machine à sous) ou à s’adonner à d’autres plaisirs…

Visiter

Osaka est connue comme la ‘’ville-cuisine’’ (Tenka no Daidokoroin) pendant la période féodale Edo, puisqu’elle était le centre du commerce du riz, créant ainsi le premier marché d’échange de marchandises au Monde. Aujourd’hui, on y trouve une multitude de restaurants, la plus large concentration se situant dans le quartier Kitasinchi et autour de la gare d’Osaka.

Les principaux centres commerciaux se trouvent dans les quartiers de Shinsaibashi et Dotonbori. La mode et l’électronique se concentrent à Nipponbashi. On peut aussi se balader dans Amerika-Mura, où se côtoient boutiques de mode, restaurants tendance et ça et là quelques Love Hotels.
Les familles avec enfants trouveront aussi de quoi s’occuper : Universal Studios, Aquarium d’Osaka dont la vedette est un requin-baleine ainsi que Festival Gate, parc d’attractions où montagnes russes virevoltent autour des boutiques offrant des vues surprenantes sur la ville.

Ne pas manquer le Château d’Osaka, qui possède de nombreuses fonctionnalités désignés Importants Biens Culturels par le gouvernement japonais. Toyotomi Hideyoshi le fît construire par 100000 ouvriers, terminé en 1583 il fût détruit puis reconstruit à 2 reprises. La structure actuelle date de 1931, rénovée en 1997, à l’identique mais en béton. C’est un lieu populaire au moment des cerisiers en fleurs (Sakura) grâce à ses vendeurs ambulants et ses ‘’taiko drummers’’ qui se donnent en spectacle dans le jardin du Château.

Umeda et Namba sont les deux principaux quartiers de la ville. Umeda, proche de la gare d’Osaka, où les gratte-ciels surplombent la ville entière, et où les centres de shopping montrent l’énergie et la vigueur entrepreneuriale des habitants d’Osaka.

Namba, plus au centre de la ville, vers le Sud, offre également de belles boutiques de designer, vendant aux adolescents les derniers items fashion.

Informations pratiques :

De l’aéroport Kansai au centre-ville en JR Kansai Airport Rapid Service : 70 minutes
De la gare d’Osaka à la gare de Kyoto, en train JR special Rapid Service : 30minutes
De la gare de Shin-Osaka à la gare de Tokyo en train Nozomi JR Tokaido : 2h40
Pour vous déplacer dans Osaka , et autour : Kansai Thru Pass (3days – 5750yens).

Le Kansai Thru Pass 2jours ou 3jours sont des pass de train, permettant des voyages illimités sur les trains, les métros et les buses de la région Kansai (aux alentours d’Osaka et Kyoto), exceptés les lignes JR. Ce pass peut être un complément intéressant pour ceux qui ont un JR Pass national mais qui souhaitent aller au Mont Koya, par exemple. De plus, il permet de bénéficier de réduction sur certains sites et sur certains services.

  • Château d’Osaka
  • Temple Shintenno-ji, un des plus vieux temples du Japon
  • L’Aquarium d’Osaka
  • Dotonbori, rues piétonnes et galeries marchandes & DenDen Town, ville éléctrique
  • L’impressionnant ‘’jardin flottant’’ en haut de l’Umeda Sky Building
  • Les quartiers autour de la baie d’Osaka, devenu un des lieux de sortie privilégiés des jeunes de la région
  • Mino Park