On se réfère souvent à Takayama sous le nom de « Hida-Takayama » car elle est au cœur de la région montagneuse de Hida. Cette ville a gardé un charme rural et une authenticité qui attirent les visiteurs du monde entier. Les belles maisons de bois de son centre-ville, dans la rue Sanmachi à l’Est de la rivière Miyagawa, en disent long sur son passé de ville prospère de l’artisanat et de la menuiserie. On y découvre des maisons de marchands et des brasseries à sake typiques de l’ère Edo. Il est possible de visiter certaines habitations, comme le Hirata-kinenka ou la célèbre Kusakabe, transformées en musée. On peut aussi parcourir la rue en pousse-pousse !

Sur le côté Nord de la vielle ville, le sanctuaire Sakurayama-Hachimangu est, chaque année, le théâtre du festival de l’automne le 9 et le 10 octobre, et du printemps le 14 et 15 Avril. C’est l’un des trois principaux festivals du Japon et il fait la réputation de Takayama depuis le 16ème siècle. Si vous manquez le festival, il n’est pas trop tard pour admirer les chars dans le musée juste à côté du sanctuaire, le Takayama Yatai Kaikan.

A L’Est de la ville, le quartier paisible des temples de Higashiyama fut construit par un seigneur admiratif de Kyoto. C’est une très belle promenade, tout comme celle dans le musée à ciel ouvert Hida-no-Sato, un village de campagne reconstitué avec d’anciennes maisonnettes de l’ère Edo. Le mobilier de ces demeures aux toits de chaume permet de découvrir le quotidien des villageois de montagne dans les temps les plus reculés.

Enfin, un séjour à Takayama ne saurait être complet sans un passage au marché matinal de Takayama, le plus grand du Japon. L’un se tient devant le sanctuaire Takayama-Jinja depuis 300 ans et est dédié à l’alimentation, tandis que l’autre se tient sur les rives de la rivière Miyagawa. On peut y trouver des articles divers et variés, notamment des pièces d’artisanat telles que des baguettes ou des poupées Sarubobo : de parfaits souvenirs à ramener dans ses bagages !
Takayama est surtout connue pour l’expertise de ses habitants en matière de menuiserie. Il est dit que les charpentiers de Takayama ont travaillé sur le Palais impérial de Kyoto et sur de nombreux temples à Kyoto et à Nara.

La ville et sa culture, telles qu’elles existent aujourd’hui, ont pris forme à la fin du 16ème siècle, lorsque le clan Kanamori a construit le château de Takayama. La ville est assez petite pour être parcouru à pied, mais la location de vélos est également une bonne option.

Informations pratiques:
De la gare de Tokyo vers la gare de Nagoya en train JR Tokaido Shinkansen puis en train local de Nagoya vers la gare de Takayama : environ 4h10
De la gare de Shin-Osaka vers la gare de Nagoya puis en train local de Nagoya vers la gare de Takayama : environ 3h10
Takayama on our Google map

  • Vieille ville : rue Sanmachi
  • Village Hido-no-sato
  • Takayama Jinya, ancienne résidence de gouverneur
  • Marché matinal